Découvrez nos intervenants...

 

pauline laïlle

Jeudi 21
9h20 

 

Fonctions, rôles et bienfaits de l‘arbre en milieu urbain

Les arbres urbains sont soumis à d’importantes contraintes et sont souvent vus comme des coûts, gérés comme des risques. Pourtant, ils cristallisent nombre d’enjeux de nature en ville, tiennent une place particulière dans le paysage, rendent de nombreux services aux habitants des villes et contribuent à la régulation de leur environnement. L’état des connaissances scientifiques en la matière nous éclaire sur les argumentaires en faveur des arbres urbains et de l’évolution de leurs modes de gestion.

Chargée de mission économie et management, Plante & Cité

chantal pradines

Jeudi 21
9h40

 

Comprendre les allées : un impératif pour les gérer

Les allées sont à la croisée de la culture, de la nature, du paysage. Ce triple ancrage est une richesse. En même temps, il a des implications en termes de gestion : zoom sur la législation française et sur les bonnes pratiques suédoises. Trois dimensions seront également rapidement abordées: leur prise en compte dans la loi française, qui exclut les abattages pour sécurité routière, l'explication, et la présentation du guide suédois « Fria eller fälla ». 

ALLÉES-AVENUES / allées d'avenir - Association pour la promotion du patrimoine culturel, naturel et paysager que constituent les allées d’arbres

samantha straet

Jeudi 21
10h00

 

Nouvelle politique de gestion des abords paysagers le long des voiries : Méthode raisonnée de conservation des arbres de voirie

Le SPW MI souhaite conserver et développer le patrimoine arboré. Pour ce faire, il a mis en place un groupe de travail transversal avec le SPW ARNE et le SPW TLPE.

Celui-ci a développé une circulaire ministérielle concernant la gestion des espaces paysagers présents sur le domaine des infrastructures régionales. La circulaire propose, entre autre, un outil d’aide à la décision : la Méthode raisonnée de conservation des arbres de voiries ou MRCAV.

Celle-ci est un outil pratique et objectif d’aide à la décision dans le cadre de projet d’investissement ayant un impact sur les arbres. Elle permet de proposer un choix plus approprié de traitement des arbres en terme d’apport paysager, environnemental et culturel, tout en assurant le confort et la sécurité des usagers.

SPW -  Département Expertises Hydraulique et Environnement Direction des Etudes environnementales et paysagères 

christophe schwartz

Jeudi 21
10h20

 

sol urbain - qualité et amendement possible

Les sols urbains ont des propriétés physiques, chimiques et biologiques très contrastées qui leur confèrent des aptitudes variées à assurer des fonctions et à rendre des services. Si les contraintes imposées par l’artificialisation dégradent les sols, ils ne sont pas pour autant toujours des Technosols. Ils constituent certainement des ressources à préserver via la prise en compte de leur qualité dans les stratégies d’aménagement et dans la planification urbaine. Au-delà d’être subis, les sols des villes peuvent aussi être construits de manière raisonnée afin de contribuer au développement de villes à haut niveau de services écosystémiques.

Docteur en sciences agronomiques - Laboratoire Sols et Environnement - ENSAIA

Claire ATGER 

Jeudi 21
11h20

architecture de la plante entiere: le cas de l'arbre urbain

La construction d’un arbre repose sur une succession d’étapes de développement et de mécanismes de croissance et de ramification qui sont communs aux deux sous unités de la plante : le système racinaire et le système caulinaire.

 

Avec quelques outils morphologiques simples de lecture du végétal, il est possible de révéler l’architecture spécifique d’une espèce. La démarche utilisée permet de montrer comment les différents axes d’un arbre peuvent être classés en un nombre fini de catégories. L’expression et la mise en place progressive des différentes catégories puis leur éventuelle réitération permettent de définir des stades architecturaux et la séquence de développement de l’espèce. Ces notions permettront d’illustrer l’évolution de la forme, des dimensions et des relations biométriques des deux sous unités, racine-tige, au cours de la vie de l’arbre.

 

Qu’il soit en forêt, en verger ou en alignement urbain, au cours de sa vie l’arbre doit faire face à des conditions variées du milieu et à des stress, sources de traumatismes. L’architecture de l’arbre à un moment de sa vie est un indicateur direct de l’état des ressources disponibles du milieu et des contraintes passées et actuelles. Les stratégies de réponses aux contraintes du milieu varient en fonction des espèces et de leur stade de développement.

 

L’arbre que ce soit pour se construire ou pour réagir à une contrainte met en œuvre un petit nombre de mécanismes qui sont les mêmes quel que soit l’environnement naturel ou anthropisé. Ces éléments permettent de diagnostiquer les niveaux de contraintes et identifier les réactions de l’arbre.

Pousse conseil - Arboristes

yves caraglio

Jeudi 21
11h20

architecture de la plante entiere: le cas de l'arbre urbain

La construction d’un arbre repose sur une succession d’étapes de développement et de mécanismes de croissance et de ramification qui sont communs aux deux sous unités de la plante : le système racinaire et le système caulinaire.

 

Avec quelques outils morphologiques simples de lecture du végétal, il est possible de révéler l’architecture spécifique d’une espèce. La démarche utilisée permet de montrer comment les différents axes d’un arbre peuvent être classés en un nombre fini de catégories. L’expression et la mise en place progressive des différentes catégories puis leur éventuelle réitération permettent de définir des stades architecturaux et la séquence de développement de l’espèce. Ces notions permettront d’illustrer l’évolution de la forme, des dimensions et des relations biométriques des deux sous unités, racine-tige, au cours de la vie de l’arbre.

 

Qu’il soit en forêt, en verger ou en alignement urbain, au cours de sa vie l’arbre doit faire face à des conditions variées du milieu et à des stress, sources de traumatismes. L’architecture de l’arbre à un moment de sa vie est un indicateur direct de l’état des ressources disponibles du milieu et des contraintes passées et actuelles. Les stratégies de réponses aux contraintes du milieu varient en fonction des espèces et de leur stade de développement.

 

L’arbre que ce soit pour se construire ou pour réagir à une contrainte met en œuvre un petit nombre de mécanismes qui sont les mêmes quel que soit l’environnement naturel ou anthropisé. Ces éléments permettent de diagnostiquer les niveaux de contraintes et identifier les réactions de l’arbre.

UMR AMAP, CIRAD

paul deroose

Jeudi 21
14h00

 

Intégration de la plantation dans son environnement – regard du paysagiste

L’exposé donne une analyse de la notion ‘environnement’ sous divers angles: l’environnement rural, urbain, paysager.

Suivent des propos concernant les démarches à prendre afin d’obtenir des ensembles de plantations, parcs, allées, zones naturelles qui puissent contribuer d’une façon durable à la qualité de vie dans nos villes et villages et dans notre paysage. Une approche holistique est une condition afin d’obtenir des résultats en la matière. Cela implique que d’autres disciplines et instances - au delà de la profession d’architecte paysagiste - soient incorporées dans les actions à prendre.

Landschapsarchitect BVTL - IFLA

Architecte-paysagiste spécialisé dans les arbres

christinA idziak

Jeudi 21
14h25

Evaluation et gestion de la canopée d‘arbres en milieu urbain

La première étape pour concevoir un plan de gestion est de connaître la ressource.  Une méthode pour obtenir cette information est de cartographier et de calculer la canopée d'arbres au moyen d'images LIDAR et/ou de photos aériennes via le logiciel ArcMap.  Des exemples de cas concrets au Québec (Canada) vont être présentés afin de démontrer les diverses méthodes et les résultats obtenus d'évaluation de canopée d'arbres. 

Spécialiste de l'évaluation de la canopée d'arbres en milieu urbain, l'évaluation de sa croissance, mais aussi de sa gestion, etc., au moyen d'imageries aériennes (ortho-photos, Lidar, etc.).  Gestionnaire de projets, elle a aussi une très longue expérience en foresterie urbaine.  Elle a aussi été conservatrice de l'Arboretum Morgan (Université McGill), chargée de cours à l'Université McGill, et responsable du projet d'évaluation de la canopée d'arbres pour la Ville de Toronto.

Frédéric SEGUR

Jeudi 21

14h25

La conception et la mise en œuvre de l’aménagement

Adaptation aux changements climatiques avec l’évolution sensible de techniques de plantation (diagnostic des sols et adaptation pour la recréation de sols fertiles, lien au cycle de l’eau dans une logique de gestion alternative de l’eau pluviale pour favoriser l’évapotranspiration et le rafraichissement urbain, adaptation des palettes végétales…). Ces évolutions sont développées dans le cadre du Plan Canopée qui est l’hybridation de la charte de l’arbre et du Plan Climat territorial qui visent à organiser la plantation de 300 000 arbres sur la Métropole d’ici 2030.

Responsable Ingénierie et Prospective, Patrimoine Végétal – VVN – DUCV, Métropole de Lyon + Animateur GT Espaces Verts Nature et Paysage AITF et Membre du Conseil Scientifique Plante & Cité

luc nadeau

Jeudi 21

15h10

 

La transplantation de grands arbres

Dans une première étape, une brève revue de différentes techniques de transplantation d'arbres matures sera faite ainsi que des conditions d'exécution requises.  Par la suite, une évaluation des avantages et inconvénients sera présentée (intérêt, rentabilité, dimensions maximales des arbres, etc.).

Nadeau Foresterie Urbaine Inc. - Québec

jac boutaud

Vendredi 22

9h00 

 

La taille de formation: étape indispensable?

Le milieu urbain est très contraignant pour les arbres avec un volume aérien souvent limité et parfois des choix esthétiques imposant des formes artificielles. La taille de formation des jeunes arbres permet d'adapter leur structure à ces différentes contraintes. Bien réalisée au fur et à mesure du développement du jeune arbre, elle est un investissement très rentable pour le gestionnaire du patrimoine arboré.

Responsable de la gestion du patrimoine arboré de la ville de Tours, Membre fondateur et ancien président de l’association Les Arbusticulteurs et auteur de « La taille de formation des arbres d’ornement »

Gaëtan COMES

Vendredi 22

9h20 

Aménagement et revitalisation d'arbres remarquables

Cas concrets: le tilleul de Macon, le tilleul de Haut-le-Wastia et le tilleul de Bailièvre. Cas concret de préservation avant chantier: platanes à Molenbeek.

Arboriste-grimpeur

Virginie BOURGOIS

Vendredi 22

9h40 

 

Gestion/plantation des arbres et marchés publics

Marchés publics d’élagage et d’abattage d’arbres : comment intégrer des exigences de certification dans le respect de la réglementation ? Comment définir les spécifications techniques ? Quels critères d’attribution privilégier ? Rappel théorique et outils pratiques.

Responsable Cellule juridique - Hainaut Développement

martin cléda

Vendredi 22

10h00 

 

Outils de diagnostic

Le diagnostic des arbres a des implications dans la vie de tous les jours. L’objectif peut être de tout  mettre en œuvre pour assurer la survie d’un arbre de valeur patrimoniale tout en garantissant la sécurité des personnes et des biens. Pour ce faire, de nouveaux outils techniques sont apparus sur le marché pour préciser le diagnostic sanitaire. Mais il y a lieu de les utiliser avec méthode et raison. C’est pourquoi, une démarche diagnostic, axée sur 5 thèmes, a été établie en partenariat avec les praticiens de l’arbre. Cet outil pourrait à terme devenir une référence en Région Wallonne en matière de diagnostic.  

SPW - Chef de cantonnement à Habay

Nicolas beguin

Vendredi 22

11h00

Protection et soins aux arbres

Haubanage, étayage des arbres, jusqu’où aller ? Les arbres méritent notre attention. Notre société demande des assurances pour la sécurité des biens et des personnes…Soit. Il est nécessaire de les sécuriser pour ces raisons, mais n’oublions pas de les préserver pour eux-mêmes !

Arboristes-Conseils SARL

luc nadeau

Vendredi 22

11h20

 

Protection des arbres dans les chantiers de construction

Préalablement, une caractérisation et une classification des arbres existants doit être faite afin d'évaluer les impacts des travaux.  Une méthode d'évaluation et de classification des arbres est proposée.  Par la suite, une revue des principaux critères d'évaluation des impacts et des seuils de tolérance des arbres est présentée.  Enfin, une présentation au moyen d'exemples concrets des différents ouvrages et mesures de protection sera faite.

Nadeau Foresterie Urbaine Inc. - Québec

bruno campanella

Vendredi 22

11h45 

Gestion ordinaire des arbres

La protection légale d'un arbre est-elle vraiment efficace ? Par l'illustration d'exemples concrets, il s'agira de montrer que la protection légale d'un arbre par un Arrêté du Gouvernement n'est pas toujours suffisante pour éviter les interventions négatives. A contrario, certains arbres réussissent à traverser des périodes difficiles grâce à l'association de personnes compétentes. Dans certains cas, la certification des arboristes peut aider, mais la personnalité du propriétaire ou gestionnaire est déterminante.

Direction des Monuments et sites de Bruxelles

Cédric MINET

Vendredi 22 

14h00 

Ath: exemple d'une ville "tree friendly"

Conception et mise en œuvre de l’aménagement (mise en œuvre du chantier, choix et sélection du plant, mise en terre, revêtement, tuteurage, …).

Responsable des Espaces Verts de la Ville d’Ath

mélanie haid

Vendredi 22 

14h20 

Liège, gestion de son patrimoine arboré

Après une brève présentation de la Ville de Liège, elle abordera la définition des principes directeurs de la gestion de son patrimoine arboré, ainsi que la diversité des missions accomplies par son service de gestion forestière et une approche des échanges avec les citoyens liés aux arbres publics. Enfin, un témoignage concernant la reprise d’un service administratif viendra clore la présentation.

Premier attaché spécifique - Bio-Ingénieur

Service de Gestion forestière de la Ville de Liège

clément van daele

Vendredi 22 

14h40 

La gestion du risque lié à l'arbre urbain: à quoi ça sert? 

 

 

Présentation de la méthodologie QTRA au travers de quelques cas pratiques. Forces et faiblesses de la méthode.

Arboriste conseil, spécialisé dans la gestion différenciée d'espaces verts. Fondateur du bureau d'études ApiTrees

Evelyne Sanchis

Vendredi 22

15h15

France: Gestion de la trame arborée du Canal du Midi

Le canal du Midi était bordé majoritairement par des alignements monospécifiques de platanes (42 000 platanes initialement). Hors depuis 2006, le chancre coloré du platane, maladie incurable, a gagné ses berges. Chaque année Voies navigables de France est donc obligé d’abattre les arbres malades pour assurer la sécurité des usagers et pour tenter de ralentir la propagation de cette maladie. Le chancre coloré a donc un impact paysager très fort concernant le canal du Midi. Afin d’y remédier, un projet de restauration des plantations global a été élaboré. Des replantations sont réalisées en déclinaison de ce projet tous les hivers (environ 2000 plants par an) et sont ensuite conduites (suivi sanitaire, taille…).

Chef de l’arrondissement patrimoine environnement - Voies navigables de France

Anne Jaluzot

Vendredi 22

15h55

Angleterre – Amener l’arbre au cœur de la ville

Une publication qui invite à revisiter les termes d’une vieille relation qui a de l’avenir.

 

« Arbres en Milieux Urbain : Guide de Mise en Oeuvre » fait partie d'une série de guides sur les bonnes pratiques de foresterie urbaine publiés par le Trees and Design Action Group (TDAG), une association pluridisciplinaire basée au Royaume-Uni travaillant à la diffusion et à la promotion des savoirs sur l’arbre urbain parmi les professionnels de la ville.

 

Cet ouvrage centré sur l’intégration des arbres dans les infrastructures urbaines a été réalisé à l’intention non pas seulement des spécialistes de l’arbre ou du végétal en ville, mais aussi des ingénieurs territoriaux, aménageurs ou concepteurs de voirie et d’espaces publics. La raison de ce public cible ? Ce sont souvent ces professionnels qui contrôlent les décisions et les budgets susceptibles de faire de l’arbre une infrastructure à part entière – plutôt qu’un élément de verdure toléré – dans les villes d’aujourd’hui et de demain. Il est essentiel, explique le TDAG, de mettre à disposition de ces experts les outils nécessaires, dans des termes qui leurs conviennent. Collaboration interdisciplinaire, démarche de projet et appétit pour l’innovation figurent en tête des recommandations proposées.

 

Les questions relatives à la mobilisation de l'arbre au service des objectifs qui animent aujourd'hui les politiques d'entretien et de modernisation de voirie urbaine sont au cœur de l'ouvrage : réduction de la vitesse, promotion des modes doux et des transports publiques, adaptation au changement climatique (chaleur, eaux de ruissellement), maintien des commerces de centre-ville, etc.  Ces thèmes sont examinés sous plusieurs angles, en mettant l'accent sur les méthodes de conduite et de financement de projets, ainsi que sur les partis d'aménagement et les techniques constructives qui permettent de bons résultats (par exemple : intégration de la gestion de l'eau, utilisation de substrats portants). L'ouvrage compte également une trentaine d'études de cas, tirés d'exemples pris un peu partout dans le monde et pas seulement en Grande Bretagne qui seront utilisées durant la présentation.

Urbaniste consultante en planification des infrastructures vertes, coauteur de l’ouvrage « Arbres en milieu urbain, guide de mise en oeuvre »

© 2019 by Adalia 2.0 asbl